Chez Tonton, une friterie à l’ancienne

Chez Tonton, une friterie à l’ancienne qui va à l’essentiel : tradition, authenticité, convivialité, bon goût !

 

Une collaboration entre deux amis,  une énergie positive et un objectif  commun bien défini sont à l’origine de l’enseigne Chez Tonton. Carl Tshibangu et Maxime Teyssier se connaissent de longue date et ont décidé de s’associer afin de développer leur propre concept, basé sur la tradition, sur des matières premières qualitatives ainsi que sur un ancrage local fort. C’était il y a tout juste 2 ans et demi ! Depuis lors, la reconnaissance de cet établissement est acquise, tant à Mons qu’à l’étranger.  Les commentaires positifs décernés aussi bien sur la qualité de l’offre frituresque que sur l’accueil sont légion !  Pour ces deux entrepreneurs ouverts aux tendances et toujours à la recherche d’amélioration, l’aventure ne fait décidément que commencer !

 

        

Carl et Maxime ont développé leur concept de snacking simple frais, qualitatif et goûteux. « Nous sommes partis du constat que, de manière générale, il existe pas mal de friteries mais peu de bonnes frites. Sans vouloir aucunement dénigrer qui que ce soit bien entendu ! »  Dès lors, ils misent sur des matières premières fraîches et de qualité. La frite est coupée fraîche sur place, tous les jours et cuite à l’ancienne, deux fois, dans de la graisse de bœuf. Elle est agrémentée d’un subtil mélange d’épices à base de paprika, réalisé par leur soin. Pour les burgers Tonton, déclinés sur base de viande de bœuf ou de poulet et grillés à la plancha, ainsi que pour les nuggets poulets faits maison, la même fraîcheur est de rigueur. La viande, en provenance directe du boucher est  travaillée et des préparations spéciales sont proposées à la clientèle, le tout dans un cadre convivial, sympathique et confortable. La clientèle, si elle le souhaite, peut composer son propre hamburger. Dix versions sont proposées et une version végétarienne est également développée. « Nous allons même plus loin car cette version se compose uniquement de légumes, elle est donc végane. La dénomination Chez tonton colle à notre concept.  Une convivialité, une authenticité s’en dégage. Il existe chez nous également une certaine  familiarité, comme quand vous allez manger dans la famille. Quant au lieu, nous sommes tous les deux Montois, nous avons grandi ici.  S’installer dans une ville que l’on connaît parfaitement était une évidence.»

 

A la base, Carl et Maxime n’avaient aucune expérience de l’horeca. Carl travaillait dans le secteur du marketing et Maxime terminait un master en communication-marketing. « Toutefois, nos formations conjointes, marketing et communication, ont véritablement été prépondérantes pour l’élaboration et le développement du concept. Il s’agissait de sentir les tendances, de recenser ce qui existait afin de trouver la niche à exploiter. Nous savions pertinemment que le concept devait être très clair et qu’il fallait aller au bout des choses pour être crédibles.  Il fallait se positionner clairement. Pour nous, il était évident que la clientèle aspirait à autre chose.  L’envie de snacking était toujours présente mais il fallait proposer du traditionnel, de la qualité.»

Située en plein centre, la clientèle de cette friterie est tout à fait cosmopolite. La proximité avec la Grand Place de Mons ainsi que le SHAPE amènent une clientèle internationale dans la cité du Doudou. Elle est également intergénérationnelle, tant des étudiants que de jeunes couples, des familles avec enfants fréquentent l’établissement. Des personnes plus âgées viennent ici pour retrouver des choses authentiques. « Le fait que les anciens apprécient est une réelle récompense pour nous. Nous avons atteint notre objectif traditionnel et à l’ancienne. Nous aurions été vraiment déçus si notre concept n’avait pas été en phase avec cette frange de la population.  Nous sommes bien représentés sur internet. En outre, de nombreux hôtels sont présents sur Mons et ceux-ci nous recommandent très fréquemment. Une des premières préoccupations des touristes étrangers quand ils viennent en Belgique est bien de manger de bonnes frites. Nous sommes maintenant réputés (sourire). Un évènement majeur est organisé chez nous. Il s’agit bien entendu du Doudou durant lequel nous bénéficions d’un espace extérieur car tout est alors piétonnier. En période normale, nous avons 15 places assises à l’intérieur. Après 2 ans et demi d’activité, nous pouvons dire que notre établissement est parfaitement positionné. Nous croyons en l’artisanat. Notre carte a été modifiée 3 fois. Nous proposons un snacking de qualité mais nous devons rester dans une certaine tranche de prix ! La frite est indissociable de notre patrimoine culinaire et culturel. Il faut défendre et positionner ce patrimoine à la place qui lui revient !»

 

Partenariats locaux

« Nous sommes dans une démarche circuit-court. Le boucher, le boulanger sont des voisins. Quant aux desserts, ils ne sont pas en reste (rires). Nous travaillons en partenariat avec un service traiteur de qualité de la région, les Potes au feu. Ils nous fournissent du tiramisu ainsi que le crémeux chocolat, le tout fait maison. » La palette des desserts est complétée par de délicieuses glaces artisanales servies dans des petits pots, à l’ancienne. Les pommes de terre proviennent également de la région.  Le choix se porte sur la Bintje, tout du moins quand elle est de saison. « Pour l’instant, nous travaillons une pomme de terre dite de transition. Notre matière première est issue de la terre et son calibre change de saisons en saisons. Il est, dès lors, primordial que l’on puisse s’adapter et apporter la cuisson adéquate. Quoi qu’il en soit, le rendu final se doit d’être optimal et stable tout au long de l’année. C’est notre métier ! Nous avons la chance de nous trouver dans une rue reprenant de nombreux points de bouche. Il n’y a pas de rivalité mais plutôt de la solidarité. Quand il n’y a pas de places chez l’un, la clientèle bascule chez l’autre. Le choix offert au client est vaste et c’est tant mieux. La rue est bien dynamisée, il y a de la place pour chacun. La diversification est une chance.

Par le biais de Groupe One, organisme dont la mission est de faciliter la transition vers une économie durable, nous avons opté exclusivement pour des emballages en matière écologique réutilisable. Le carton est privilégié et le plastique rare. Nous recyclons et avons à cœur de diminuer notre impact environnemental. Tout cela a été mis en place chez nous, bien avant l’interdiction du  plastique.  Nous l’avons fait d’initiative. »

 

Beau coup de publicité

« Dès notre 2ème mois d’ouverture, nous avons gagné un concours sur Radio Contact, sans même le savoir. David Antoine, le présentateur de l’émission, a demandé aux auditeurs de lui conseiller la meilleure friterie où il pourrait se restaurer, accompagné de toute son équipe.»

Alice on the roof, artiste du cru, s’est attablée incognito accompagnée de sa maman, tout comme Matt Houston.

« Je vous laisse deviner qui a été le dernier en date ? Nous finissions notre service et  nous étions sur le point de fermer. Une personne a pris place et c’est au moment de la commande que nous l’avons reconnue. Il s’agissait de Nicolas Sirkis du groupe Indochine.  Quelle ne fut pas notre surprise ! Entre deux concerts, il souhaitait manger une bonne frite belge. Nous prévoyons d’ailleurs de faire un petit mur postérité (sourire). Quand une vedette prend place dans votre établissement et qu’il laisse un commentaire sur internet, cela nous procure une belle visibilité ! Seule interrogation, qui sera la prochaine (rires)?

 

Le pari d’un retour aux valeurs, à la qualité est ici tenu !  Que vous soyez gourmet, gourmand ou tout simplement à l’affût d’une vedette à rencontrer, laissez-vous tenter !  Vous ne serez pas déçu !

 

Chez Tonton

Rue de la Clef 36

7000   Mons

Tél : 0485/68.20.66